Mon amour (je m’en vais) [My love [I am walking away)]

Par Siya Mcuta

Mon amour, j’ai vécu un enfer.

Parfois j’ai pensé ne jamais m’en sortir.

Tu m’as brisé le cœur tant de fois que c’en est devenu normal. Je suis devenue ton souffre-douleur, et pourtant je ne me suis jamais plainte. Chaque fois que tu ressentais le besoin de crier, tu finissais par me crier dessus, et ce qui était le plus terrible, c’était que je te laissais faire.

Mes amis me demandaient pourquoi j’avais un œil au beurre noir. Pourquoi je n’aidais pas à organiser un pique-nique.

Je leur disais que j’avais trébuché, que je m’étais cognée contre la porte. Je ne leur disais pas que tu m’avais frappée si fort que l’espace d’un instant tout était devenu noir.

Ou que tu ne m’avais pas permise de sortir.

Je m’en tenais à ma version des faits, même lorsqu’ils ne me croyaient pas; je savais d’une certaine manière qu’ils te jugeraient. Qu’ils me jugeraient aussi, par la même occasion.

Je savais que si je leur disais ce qui était arrivé, ils rempliraient mon esprit de doutes ou qu’ils éprouveraient de la pitié pour moi, et j’avais besoin de croire en nous.

Quand, à ton retour, tu m’as offert des fleurs, pour me demander pardon de m’avoir jetée contre le mur ou de m’avoir frappée si je refusais de coucher avec toi, tu n’étais alors qu’amour et séduction. Ça me rappelait les jours où nous nous aimions, et les promesses que tu m’as faites ; j’avais réussi à me persuader que tu te souviendrais de ces promesses et que tout pourrait redevenir comme avant.

Tu ne cessais de me rappeler quelle chance c’était pour moi de t’avoir dans ma vie. À quel point j’avais besoin de toi. Mais tu as oublié de mentionner quelle chance, quelle bénédiction même c’était pour toi que je fasse partie de ta vie, quelle chance tu avais de recevoir un amour aussi pur.

Tu as oublié de mentionner qu’avant moi, tu n’avais jamais trouvé le genre d’amour que j’ai pu te donner.

Que mon amour inconditionnel était tellement bouleversant pour toi que tu as voulu t’assurer que je ne parte jamais en brisant chaque promesse que tu as pu me faire.

En me brisant, moi.

Je n’étais jamais à la hauteur. Avec toi, j’en venais à me haïr.

Je dépendais de toi, spirituellement, physiquement, émotionnellement. Même les vêtements que je portais devaient porter ton sceau d’approbation.

Tu as oublié de mentionner quelle malchance ce serait pour toi si je partais. Alors j’ai trouvé la force en moi-même de partir.

J’ai finalement trouvé cette force lorsque je me suis regardée dans le miroir pour n’y voir qu’une inconnue. Une femme faible, qui se haïssait. J’ai vu le reflet de quelqu’un qui se laissait dicter sa propre vie. Une jeune femme perdue qui laissait un autre être humain la traiter comme si elle n’avait pas sa place.

J’ai fait le premier pas et je n’ai plus jamais regardé en arrière. Et même si les cicatrices sont profondes, elles se refermeront avec le temps. Je pourrais rester en colère contre toi et te haïr pour tout ce que tu m’as fait mais en réalité je sais que tu te détestais bien plus que je ne pourrais le faire. Je choisis d’être libérée de cette colère, je choisis de te pardonner et de passer à autre chose dans ma vie.

Il y a une chose que j’aimerais te dire. Merci de m’avoir montré jusqu’où peut aller la haine de quelqu’un ; et merci pour toutes les bonnes choses que tu as pu faire pour moi. J’ai appris énormément avec toi, mais par-dessus tout j’ai appris que, pendant tout ce temps, j’avais le choix et le pouvoir de changer ma situation.

Je te laisse partir avec tout ce que tu avais à offrir.

Je pensais que tu m’avais brisée, mais rien de ce que tu pouvais me faire ne pouvait m’arracher à qui j’étais.

J’aimerai fort. Je ferai confiance avec tout mon être. Je croirai davantage en moi-même et je saisirai toutes les occasions de montrer ma force de tout mon être.

J’espère que tu trouveras le bonheur dans ta vie et que cette haine de toi-même disparaîtra.

Adieu.

*leave a comment on the post, you can write it under a different name and your email will not be published.*

To submit to HOLAA! email submissions@holaafrica.org

Plus en Francais

(traduction par Heloise)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *