10 conseils pour les hommes hétéros de la part des lesbiennes

Par Kerren

Cela faisait longtemps que je voulais écrire ce genre d’article, mais j’en suis enfin au point où je pense qu’un certain “groupe” dans la société a vraiment besoin d’un petit coup de main pour paraître un peu moins idiot… donc voici ma liste des 10 phrases que les mecs hétéros devraient à tout prix éviter de sortir à des lesbiennes et pourquoi :

1.  Mais moi aussi, je suis LESBIENNE! (ou lesbien, autre variante)

Mec, tu penses peut-être que tu as trouvé le moyen le plus drôle de briser la glace avec une LESBIENNE, mais je peux t’assurer que ça nous énerve plus qu’autre chose. Primo, par définition, se désigner en tant que lesbienne, c’est un crime contre nature pour un hétéro. Deuxio, la première fois, on a peut-être trouvé ça marrant, mais après la énième fois, à peine si ça va retenir notre attention. De toute façon, on sait plus ou moins que les mecs hétéros de la terre entière vont nous la sortir à un moment ou un autre.

2.  Comment on peut appeler ça du sexe s’il n’y a pas de pénis/de pénétration?

Entendre ça me donne envie de te gifler juste pour tester tes réflexes! Crétin, pas de pénis, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de pénétration, et un homme qui est assez stupide pour poser des questions pareilles est la risée de toutes les LESBIENNES… parce que c’est grâce à ce genre de mentalité que c’est tellement plus simple pour nous d’attirer ta sœur dans notre lit… Ce n’est pas un hasard s’il y a tant de femmes hétéros qui sont peu ou pas du tout satisfaites quand tant d’hommes hétéros croient encore que le sexe est une question de pénétration.

3.  C’est que tu n’as pas encore trouvé le bon pénis, c’est tout

Mon dieu… à chaque fois que j’entends cette phrase, c’est toujours la même réaction, je reste bouche bée. Cela m’arrive tant de fois ! Je suis dans un pub, et un mec quelconque me drague. D’habitude, j’essaie de l’en dissuader gentiment ; mais si ça ne passe toujours pas, en général, je vais répondre : “Chéri, t’es pas vraiment mon genre, mais je veux bien que tu me présentes à ta sœur…” C’est à ce moment-là qu’il se rend compte que je suis gay… et 9 fois sur 10, il me sort qu’en fait ça n’existe pas vraiment, les femmes gay, c’est juste qu’elles n’ont pas encore trouvé le bon pénis… sous-entendu, je devrais essayer le leur de spécimen fabuleux. Et c’est souvent à ce moment de la conversation que je lui demande de s’imaginer en train de coucher avec le barman. Comme cette idée donne la nausée au prétendu prétendant, je lui fais remarquer que coucher avec le barman me fait à peu près le même effet.

4.  C’est qui, l’homme dans la relation ?

Il n’y a pas d’homme dans la relation abruti… c’est bien ça l’intérêt! J’avoue que dans certains cas, on peut avoir l’impression qu’une femme domine dans la relation, mais si une des femmes ne porte pas de robes et ne se maquille pas, cela ne fait pas automatiquement d’elle le partenaire dominant, c’est juste son choix personnel en ce qui concerne son apparence. Un choix qu’on ne retrouve pas forcément d’ailleurs une fois au lit. En anglais, on dit bien “butch in the streets and femme in the sheets,” ce qui veut à peu près dire “butch dans la rue et fem au pieu”. Si t’as toujours pas compris, je serais ravie de te l’expliquer.

5.  Je peux me joinder à vous ?

Je sais que ça va sûrement te faire un choc, mais en fait si on voulait qu’un homme se joigne à nous dans nos aventures sexuelles, on n’aurait que l’embarras du choix parmi tous ces gentlemen. D’autre part, si nous voulions un homme dans notre lit, nous serions techniquement bisexuelles et non LESBIENNES. Il y a certes des femmes gay qui de temps en temps vont s’amuser avec le sexe opposé, mais la plupart du temps, on n’apprécie pas vraiment l’idée. Si on vous veut dans notre lit, on vous le proposera. Donc tu devrais partir du principe que si on ne demande pas, c’est qu’on n’est pas intéressées. Et juste pour que tout soit clair, je ne fais pas partie de celles qui vont s’amuser de nouveau de l’autre côté du pont – ce pont-là, je l’ai brûlé une fois que je l’ai franchi.

6.  Je peux regarder ?

Permettre à un homme de me regarder faire l’amour à ma copine, alors là, il n’y a rien d’attirant à ça… Je sais que ça va te surprendre, mais l’idée que tu aies une érection en me regardant faire jouir ma copine relève bien davantage du cauchemar que d’un fantasme sexuel excitant.

7.  Prouve-le !

Cette phrase-là est juste tellement stupide que d’habitude, je me contente de partir sans même répondre. Elle va de pair avec les #5 et 6.

8.  C’est du gâchis, qu’une femme comme toi soit gay

Pour citer une LESBIENNE très spirituelle que je connais : “Comme si on était sur terre uniquement pour le plaisir des homes !” Je peux t’assurer que le fait que je sois gay est vu comme une chose magnifique par d’autres femmes gay. Le seul gâchis, c’est l’oxygène que tu as volé à cette planète pour sortir cette phrase idiote.

9.  Si tu aimes les femmes butch, pourquoi tu sors pas avec un homme tout simplement ?

Écoute-moi, espèce d’abruti – avec ce genre de phrase, j’en viens à me demander à quel point les gens peuvent être idiots. Une femme butch reste une femme, et je suis stupéfaite de voir que je suis obligée de te l’expliquer. Il y a trente-six mille types de femmes différents sur cette planète, et j’ai, tout comme toi, des préférences personnelles. En général, je ne suis pas attirée tant que ça par les femmes fem – même si je peux les trouver sexy, belles ou attirantes, d’habitude elles ne m’excitent pas vraiment. Alors qu’une femme garçon manqué ou butch, c’est complètement différent. J’aime la façon dont leur force se fonde dans leur douceur. Une femme butch peut paraître dure et masculine à l’extérieur, mais je peux t’assurer qu’en privé, c’est une femme à 100%, une femme qui sait et qui comprend ce dont j’ai besoin comme seule une femme peut le faire. Elle peut porter des bottes de motard et une chemise à carreaux, mais sous les vêtements, sa peau est douce et son corps a les mêmes courbes que le mien… à toi de faire le calcul !

10.  Tu en es sure ?

Et toi bordel, tu es sûr que tu ne veux pas t’asseoir avant que tu ne te fasses mal à trop penser?

Alors les mecs, la prochaine fois que vous rencontrez une LESBIENNE et que vous pensez dire l’une des phrases ci-dessus… ne le faites pas ! Gardez votre dignité et votre ego intacts et soit vous changez le sujet, soit vous tentez votre chance avec quelqu’un d’autre, parce qu’avec nous, vous perdez ton temps quand vous persistez à vouloir payer un verre à une femme qui clairement n’était pas intéressée la première fois que vous avez utilisé votre petite phrase de drague qui avait soi-disant fait ses preuves.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *