Ouvre-moi, fais-toi plaisir, mais protège-toi ! [Unwrap me, indulge, but cover your tools!]

Voilà ce que les femmes disent pour la plupart une fois qu’elles ont appris les mythes et les faits du sexe entre lesbiennes (entre femmes). Mais c’est à travers la dure réalité que les femmes découvrent tout cela en majorité, quand elles attrapent des MST ou le VIH et le SIDA. Assez bizarrement, beaucoup pensent encore que les relations sexuelles entre femmes sont sans danger. Cela me perturbe de voir que les femmes, que la nature indique comme étant l’espèce la plus intelligente, se mettent encore en danger en ayant des relations sexuelles non protégées.

Le sexe est une chose merveilleuse, personne ne peut le nier, et c’est d’autant plus spécial et important quand ça se passe avec quelqu’un qu’on aime, mais qu’est-ce qui se passe si tu es fidèle et qu’elle ne l’est pas ? Je sais que c’est une des questions que tu essaies d’éviter autant que possible dans ta tête. Mais les faits sont là : il est fort probable que sept femmes sur dix soient dans cette situation, soit parce qu’elles ne sont pas au courant, soit parce qu’elles décident de fermer les yeux sur la possibilité que leur partenaire leur soit infidèle. Aussi douloureuse que pourrait être cette découverte, elle peut te faire échapper aux MST ou au SIDA.

Je sais qu’on croit encore souvent que les relations sexuelles entre femmes ne posent un danger que lorsqu’au moins une de ces femmes est bi ou hétéro, ce qui n’est pas vrai. Les lesbiennes ne sont pas épargnébeaucoup qui veulent contester ce fait, mais cela t’apportera énormément de te mettres. Cependant, il y en a e à jour sur la situation au quotidien de femmes qui couchent avec d’autres femmes au 20ème siècle.

Une autre chose qui a attiré mon attention, c’est à quel point les femmes qui couchent avec d’autres femmes ne savent pas grand-chose au sujet de méthodes préventives lorsqu’elles ont des relations sexuelles. Après tout, on aurait pensé qu’il y aurait davantage de moyens d’éduquer les femmes couchant avec d’autres femmes sur comment avoir des relations sexuelles protégées, non ? La Gay Pride ne dure qu’un jour, et les gens veulent juste s’y amuser, alors c’est toujours bien de voir les gens si nombreux aux stands pour récupérer des packs et des brochures sur les relations protégées. Mais je dois quand même souligner à quel point nous devons nous éduquer en ce qui concerne les questions qui nous touchent en tant que lesbiennes / femmes couchant avec d’autres femmes.

Nous avons des organisations LGBT à travers toute l’Afrique du Sud. À Johannesburg, nous avons FEW, OUT LGBT Well-being in Pretoria à Hatfield, Durban Lesbian and Gay Centre, Triangle project à Cape Town, SOHACA à Soweto, et plein d’autres endroits où vous pouvez vous informer quant aux relations protégées pour les lesbiennes, en plus des nombreux services que ces endroits proposent.

Te faire dépister pour le VIH n’a rien à voir avec ton orientation sexuelle. C’est un choix que tu fais pour connaître ton statut en tant que personne. En le faisant, tu prends en charge et tu deviens responsable de ta vie et des vies des gens avec qui tu as des relations sexuelles. Connaître ton statut t’aide à te protéger, toi ainsi que ton ou ta partenaire et ceux que tu aimes. Cela t’aide aussi à regarder la vie avec plus de recul et à faire des choix éclairés quant à ta vie sexuelle. Je suis certaine que nous sommes tous et toutes au courant des risques des relations non protégées pour les hétérosexuels, vu que tous les médias en parlent. La communauté LGBT en revanche est assez marginalisée dans les média en ce qui concerne l’éducation des risques, quelque chose qui changera bientôt, il faut espérer. Bref, l’idée fondamentale, c’est que les femmes qui couchent avec d’autres femmes courent aussi le risque d’attraper des MST ou le VIH et le SIDA. Les risques sont peut-être minimes par rapport à ceux qu’encourent les hétérosexuels mais ils sont quand même là. Tu peux être infectée par l’échange de fluides vaginaux, le partage de sex toys (vibros), et je sais que beaucoup adorent ça, mais même le rimming peut aussi transmettre des MST ou le VIH ; alors la prochaine fois que tu comptes avoir une relation sans te protéger d’abord, pense aussi aux risques que tu prends juste pour 15 minutes de plaisir.

OUT LGBT Well-Being et bien d’autres ONG LGBT ont des packs ‘safe sex’ qui comportent des gants en latex, des digues dentaires, des lubrifiants à base aqueuse et des préservatifs masculins pour les sex toys. On peut aussi les acheter dans certaines pharmacies dans tout le pays ou alors les avoir gratuitement dans certains clubs lesbiens et gays.

Si seulement tu pouvais voir les réactions sur les visages de certaines lesbiennes quand je leur ai parlé de se protéger ; c’était comme si je parlais une langue extraterrestre. D’autres semblaient intéressées et d’autres encore ont fait des commentaires comme « ce genre de choses tue le moment », « ça ne fera que causer des problèmes dans ma relation au niveau de la confiance », et ainsi de suite. C’est peut-être vrai dans une certaine mesure, mais souviens-toi ce qui s’est passé quand les préservatifs sont apparus la première. On entendait souvent des commentaires négatifs du genre, « comment peut-on manger une banane sans la peler ? », mais maintenant, tout le monde y est habitué. Alors je pense que nous aussi, mes sœurs, nous pouvons le faire : réduisons le nombre qui ne cesse d’augmenter de lesbiennes / de femmes qui couchent avec d’autres femmes et qui se retrouvent infectées par le VIH et le SIDA.

Voici quelques-uns des symptômes auxquels il faut faire attention :

  • Démangeaisons ou irritations vaginales
  • Forte odeur vaginale
  • Secrétions jaunes ou verdâtres mousseuses
  • Urination fréquente
  • Pertes épaisses et blanches
  • Saignements légers du vagin
  • Douleurs au niveau du pelvis
  • Petites bosses indolores

Si tu reconnais un ou plusieurs des symptômes que je viens de mentionner, je te conseille d’aller voir un médecin immédiatement. On ne fait pas forcément attention à ces choses-là, et on ne se rend pas compte des effets terribles que cela peut avoir sur nos vies. Les médicaments et crèmes en vente libre peuvent marcher, mais c’est mieux de consulter un médecin d’abord pour savoir exactement ce qu’il faut acheter.

À présent, voici quelques conseils pour empêcher la transmission de MST ou du VIH et du SIDA :

  • Abstinence
  • Sois fidèle
  • Un usage correct des digues dentaires, gants en latex, préservatifs, etc. et constant au moment des relations sexuelles
  • Indique à ta partenaire si tu as une MST pour vous protéger toutes les deux d’une nouvelle infection
  • Pas de relations sexuelles si toi ou ta partenaire suivez un traitement pour une MST
  • Cherche des signes et symptômes sur ton corps et celui de ta partenaire
  • Lave tes parties génitales avec de l’eau et du savon avant et après la relation sexuelle
  • Toujours uriner après une relation sexuelle, cela peut déjà aider à faire partir certaines bactéries avant qu’elles ne causent une infection
  • Visites médicales régulières (au moins deux fois par an)

Puisque c’est le début des fêtes pour 2012, pourquoi ne pas la commencer avec un comportement sexuel différent, pour te protéger toi, et ta partenaire des MST et du VIH ?

Lis plus d’articles FANTASTIQUES sur le blog de Miss Pamstar No Limits

Plus en Francais

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *